Vous êtes ici : Accueil du site Somatopsychologie® Applications Mises en situationNON PROPOSE ACTUELLEMENT : Subaquathérapie
Les données de ce site sont mises à disposition sous un contrat Creative Commons. Creative Commons License
10 visiteurs actuellement connectés
NON PROPOSE ACTUELLEMENT : Subaquathérapie

Le docteur Claire Carrier a crée en 1991, la subaquathérapie.

Cette nouvelle thérapie d’adaptation corporelle se situe à l’interface de deux techniques : la plongée sous-marine et la psychanalyse. Apparemment très éloignées l’une de l’autre, elles présentent cependant des caractères communs : toutes deux volontaires et individuelles, elles s’inscrivent dans un cadre anormal à caractère rituel et secret voire régressif où s’exprime un discours intérieur et impliquent une relation privilégiée avec un autre.

S’appuyant sur les modifications de l’état de conscience secondaires à l’adaptation du corps à une situation aussi étrangère que son immersion dans l’eau, la subaquathérapie s’intéresse à la notion de "passage" qu’il s’agisse du corporel au mental, du réel à l’imaginaire ou encore de la sensation comme objet à l’objet psychique. Le jeu avec les différentes facettes de soi-même est alors posé a priori ; il permet d’élaborer et de mettre à distance la notion si angoissante du "jamais plus", de la perte... si souvent associée aux évènements de notre vie. Ainsi ancré sur un vécu corporel, la continuité du sentiment d’existence peut être à nouveau éprouvée à travers son corrollaire, l’apparente simplicité du plaisir de vivre.

 
Caractéristiques de la Subaquathérapie
De formation pédiatrique, diplomée en médecine du sport (1986) et médecin fédéral de plongée sous-marine, Claire Carrier est psychiatre (1988) et psychanalyste. Grace à son titre de Docteur des Universités en Psychologie clinique (1993), elle a un statut d’enseignant chercheur à l’INSEP qui lui permet de s’intéresser plus particulièrement au suivi psychologique de l’adaptation des sportifs de haut niveau à la performance.
Nous sommes tellement dépendants de l’élément naturel qu’est l’eau que la relation que nous construisons avec lui témoigne de la place que nous donnons à cette limite si (...) lire la suite de l'article
Définition, méthodes de la subaquathérapie
La plongée sous-marine peut se définir par l’action de maintenir une immersion corporelle totale dans l’eau Grâce à un matériel permettant une respiration assistée (la bouteille d’air comprimé) . L’inclure parmi les sports à haut risque ne peut que soulever une question . En effet, d’une part l’inorganisation de compétitions, l’impossibilité d’un spectacle devant un public qui serait nécessairement immergé, l’absence de notion de performance corporelle et l’alignement du groupe de plongeurs sur l’élément le plus en difficulté ne sauraient assimiler cette activité physique à un sport. D’autre part, les (...) lire la suite de l'article
France Culture : Emission d’Eliane Contini,   mardi 10 février 2009
La Subaquathérapie : soigner par immersion dans l’eau.
Mon invitée : le Docteur Claire Carrier
E. C. : " Dr Claire Carrier , vous êtes Médecin de plongée sous-marine, Psychiatre-Psychothérapeute et Psychanalyste également ; vous avez aussi travaillé en tant que Pédiatre avec les enfants ; vous avez mis au point une technique que vous avez appelée la "subaquathérapie" qui est donc soigner par immersion dans l’eau. On va y revenir mais je peux dire d’emblée qu’il s’agit d’une approche thérapeutique nouvelle, liée à une situation, unique finalement : celle d’être entièrement plongé dans l’eau.
Donc le sujet est dans l’eau à 32 ° d’une piscine , avec un scaphandre, c’est-à-dire qu’il respire de façon (...) lire la suite de l'article
La relation homme/eau
Créé par le Dr Claire Carrier , monitrice de plongée sous-marine, psychiatre et médecin spécialisé dans les problèmes sportifs, l’ARDETIE est un organisme de recherche et d’étude pluridisciplinaire sur la relation homme/eau
Nous sommes tellement dépendants de l’élément naturel qu’est l’eau que la relation que nous construisons avec lui témoigne de la place que nous donnons à cette limite si caractéristique de la vie.
Jamais nommée directement, on en parle par ce qui la contient : une gorgée, un seau, etc. Jamais reconstituée en laboratoire, la molécule H 2O reste intouchée par la recherche. Jamais (...) lire la suite de l'article